L’alternative du chauffage au bois

chauffage au bois

Moins cher que l’électricité et le gaz, le chauffage au bois est souvent l’énergie de chauffage la plus utilisée par les français. Il existe plusieurs types de bois comme les buches traditionnelles, les bûchettes, les granulés  de bois ou encore les pellets. Le rapport qualité/prix peut varier en fonction du combustible choisi.

Le chauffage au bois

 

Choisir un chauffage au bois est idéal pour les petites maisons qui n’ont besoin de chauffer que certaines zones (pour amortir le prix élevé du poêle). On privilégie surtout le chauffage au bois pour les maisons situées à la campagne ou à la montagne et les personnes ayant une haute conscience écologique. Le bois est plus écologique que les combustibles fossiles comme le gaz ou le diesel et émet très peu de fumée. Le bois garantit aussi un haut degré d’efficacité et de performance.

Qu’est-ce que le chauffage biomasse ?

 

Les poêles biomasse sont une autre alternative pour les maisons n’ayant pas d’approvisionnement en gaz naturel. Ce type de poêles a également un grand pouvoir calorifique et génère peu de déchets. La biomasse est un carburant renouvelable à partir de déchets organiques et biologiques tels que la sciure compactée (granulés de bois), le bois de chauffage, les noyaux d’olive, les coquilles de noix ou les débris forestiers. Selon l’article L211-2 du Code de l’Energie, la biomasse est définie comme « la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l’agriculture, y compris les substances végétales et animales issues de la terre et de la mer, de la sylviculture et des industries connexes, ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et ménagers.» (Ordonnance n° 2011-504 du 9 mai 2011).

Combien coûte un système de chauffage au bois ?

 

Le prix d’un système de chauffage au bois varie selon l’équipement, les capacités de chauffe et le modèle choisi. La fourchette de prix pour un système de chauffage au bois se situe entre 500 et 20 000 euros, en comptant achat et installation. Concernant le prix du bois, il faut généralement compter entre trois et six centimes par kwh (kilowatt-heure). Il faut compter environ 350 euros pour une tonne de granulés. Le prix dépend de la longueur du bois mais aussi du type de bois (sapin, hêtre etc.). Des subventions écologiques comme l’ANAH (Agence Nationale pour l’Habitat) permet de financer l’achat et l’installation d’un système de chauffage au bois. Le montant des aides est évalué selon les revenus des demandeurs. Par exemple, un locataire peut bénéficier d’une aide de 25% à 70% et jusqu’à 50% pour un propriétaire occupant. Le gouvernement propose également un crédit d’impôt transition énergétique permettant d’inciter les français à utiliser le chauffage au bois. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, le système de chauffage doit avoir un rendement énergétique d’environ 70% et ne pas dépasser 0,6% de concentration du monoxyde de carbone. Le crédit d’impôt est d’environ 30% du coût d’achat de l’équipement. D’autres aides de l’état comme MaPrimeRenov’  contribuent aux aides pour remplacer un chauffage et des travaux d’isolation. De ce fait, l’installation d’un équipement doit être effectuée par un professionnel reconnu garant environnement (RGE).

Les équipements

 

Un combustible renouvelable et d’origine naturelle est généralement utilisé. Pour chauffer, les utilisateurs peuvent utiliser des bûches de bois, des granulés etc. Un chauffage au bois peut être utilisé selon différents besoins (chauffage principal ou d’appoint). Le chauffage peut également servir pour la production d’eau chaude dans un foyer. Lorsqu’un propriétaire utilise le chauffage au bois comme chauffage principal, il doit se procurer un appareil de haute qualité comme une chaudière à bois, à granulés, cheminée à foyer fermé etc. Il est important de se renseigner sur la qualité des appareils car ils doivent bénéficier du label Flamme Verte lancé en 2000 par les fabricants d’appareils domestiques grâce au concours de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Il labellise les appareils de chauffage au bois et répond à une charte de qualité visant à réduire les émissions polluantes. Le bois libère des émissions de C02 lorsqu’il se consume. Le gaz est naturellement capté par les arbres et rééquilibre le système de consomption c’est pourquoi on parle d’énergie renouvelable. Selon les normes du label, les rendements énergétiques sont supérieurs à 70%. Néanmoins, en choisissant une cheminée à foyer ouvert, les besoins en chauffage ne seront pas les mêmes et le rendement sera d’environ 15%. Pour plus d’efficacité, une cheminée à foyer ouvert nécessite un équipement supplémentaire comme un insert à cheminée. Grâce à l’insert, la cheminée aura un rendement plus élevé d’environ 70%.