Construire un batiment capable de résister aux attaques des termites

Dans la zone méditerranéenne, bien qu’il existe d’autres espèces, les plus communes sont les termites souterrains. Ce sont des insectes qui vivent sous terre et se nourrissent de cellulose, qu’ils trouvent dans le bois ou l’un de ses dérivés (papier, carton, aggloméré…). Ils s’attaquent aux bois de structure tels que les poutres, les cadres de portes et de fenêtres ou les meubles encastrés dans les murs.

Les termitières sont généralement situées sous terre et peuvent être trouvées à plusieurs mètres de l’endroit où leurs signaux sont détectés. Les termites fuient la lumière, ils accèdent donc au bois des maisons par l’intérieur et à travers les murs et les cloisons. Dans certains cas, dans les murs très durs, ils sortent des parois en formant des tunnels caractéristiques composés de sable et d’excréments cimentés par la salive.

Il est très fréquent, au moment de commencer la réhabilitation ou la réforme d’un bâtiment, d’un logement ou d’un local, de trouver ce problème qui peut être contrôlé avec les techniques et les professionnels appropriés. Chez MDF Construcción, nous sommes spécialistes de la lutte contre les termites, car à Ruzafa, le quartier de Valence où se trouve le siège de notre entreprise de construction, les colonies de termites sont très abondantes. Vous voulez savoir comment se déroule le processus ?

Identification des points critiques

Les bois touchés par les termites ne présentent généralement pas de symptômes visibles à l’extérieur car ils laissent toujours une petite pellicule qui donne l’impression d’être intacte. Pendant ce temps, l’intérieur du bois est consumé, il est donc possible de ne pas remarquer une attaque de termites jusqu’à ce qu’ils aient dévoré pratiquement tout le matériau et qu’il soit découvert par hasard ou en le cassant.

L’apparition de cordons de terre attachés au mur ou au plafond dénote la présence de termites. Ces constructions de termites apparaissent parfois sous forme de “stalactites” ou de “stalagmites”.

Une caractéristique typique d’une attaque de termites est l’apparition de ces “cordons” de terre sur le mur, le plafond ou dans les matériaux mêmes qu’ils ingèrent. Il s’agit de petits tunnels qu’ils construisent pour se déplacer à travers eux.

Une autre manifestation de la présence des termites est l’apparition de petits trous noirâtres dans les murs en plâtre.

Il est important de noter que tous ces signes de présence de termites sont détectés lorsque l’attaque de termites est à un niveau de développement avancé. Ce qui est vraiment important, et aussi plus compliqué, c’est de détecter la présence de termites le plus tôt possible, quand il n’y a pas de signes ou d’indications de leur présence et que les dégâts causés ne sont pas encore graves. C’est là que les techniciens spécialisés dans la détection et l’élimination des termites jouent un rôle clé.

Examen des installations

Il y a plusieurs étapes que seuls les professionnels:

– Localisation des déficiences structurelles,

– Détermination des espèces présentes et de la taille des populations,

– Identification des sources d’infestation,

– Préparation du rapport,

– Performance

MDF Construction est une entreprise spécialisée dans le traitement des bâtiments présentant des problèmes de termites.

Nous pouvons mettre en évidence deux types de traitements contre les termites ayant des caractéristiques différentes : les barrières chimiques et les appâts inhibiteurs de croissance par la synthèse de la chitine.

Le traitement de barrière chimique consiste en l’injection d’un insecticide liquide dans le sol, les murs et les éléments en bois de l’ensemble du bâtiment.

L’avantage de ce type de traitement est qu’il permet une protection rapide de notre maison, puisque l’insecticide, injecté dans le sous-sol et les éléments en bois, tue les termites lorsqu’il entre en contact avec elles, laissant un effet résiduel qui protège temporairement les éléments injectés.

Les inconvénients des méthodes d’injection sont qu’elles n’éliminent pas toute la colonie ; elles n’éliminent que les termites avec lesquelles elles entrent en contact. L’insecticide liquide se répandra uniformément, en fonction de la porosité et de la perméabilité du sol et des éléments en bois traité. En outre, l’utilisation de barrières comporte un risque implicite, celui de diviser la colonie initiale en plusieurs sous-colonies qui s’étendent dans les zones environnantes. Les barrières peuvent également être modifiées en raison de travaux effectués à domicile, ou sur les voies publiques qui les brisent, créant ainsi un port d’accès pour les termites qui sont restées dans les zones voisines. En outre, leurs effets néfastes sur l’environnement doivent être pris en compte, car ils affectent les aquifères à moyen terme.

Le système d’appât consiste en l’installation de stations de contrôle dans le sol et dans les endroits où la présence de termites est détectée. Dans ces stations, on introduit un appât à partir duquel on fournit aux termites l’insecticide qui éliminera la colonie.

Ce système permet de protéger de manière propre (sans utiliser de produits chimiques appliqués sur les sols, les intérieurs…) la colonie problématique.

Son principe de fonctionnement est basé sur la diffusion d’un produit biocide sous forme d’appât contenant une formulation spéciale : l’hexaflumuron. Cet insecticide a un effet retardé et les termites sont incapables de le détecter. Les termites ouvrières le consomment sans aucun rejet, et par l’échange de nourriture, il sera ingéré par le reste des individus de la colonie, qui seront à leur tour intoxiqués.

Après un placement stratégique des appâts, ceux-ci sont périodiquement revus jusqu’à ce qu’ils soient acceptés et lorsque cela se produit, nous pouvons dire que nous avons le contrôle de la colonie. La termitière finit par disparaître puisque la matière active de l’appât est distribuée par les mêmes termites à l’intérieur de toute la colonie.

Parmi les avantages du système d’appât, on peut citer le fait qu’il permet l’élimination totale de la colonie de termites ; on évite ainsi le problème qui se pose avec les barrières chimiques, lorsque celles-ci sont brisées, ou lorsque l’insecticide n’est pas correctement répandu sur toute la surface traitée. Nous évitons également la fragmentation de la colonie, de sorte que des sous-colonies peuvent être créées à partir de la colonie d’origine, qui attaquent ensuite la maison, lorsque l’effet résiduel laissé par l’insecticide injecté est terminé. Les systèmes d’appâts sont généralement accompagnés d’un système de surveillance et de détection qui permettra, à l’aide d’outils sophistiqués de détection des termites, de confirmer l’efficacité du traitement implanté ; en même temps, il avertira, bien à l’avance, avant qu’un nouveau parasite ne puisse produire de nouveaux dégâts indésirables.

Remédier aux déficiences structurelles

Différents insectes peuvent envahir une habitation, mais ce sont les termites qui sont les plus nuisibles. Ils rongent le bois petit à petit jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que de la poussière. Ces petites bestioles ont la capacité de se multiplier rapidement, et sont à l’origine de ravages importants. Pourtant, il est facile de se débarrasser des termites.

La prévention contre les termites. Une fois que la maison est débarrassée de ces bestioles nuisibles, prendre les précautions nécessaires pour éviter une nouvelle invasion. Éliminer l’humidité, car les termites ont besoin d’eau pour survivre. Utiliser un répulsif comme le perméthrine pour repousser les termites. Ce produit non toxique est à mélanger avec le vernis à bois ou la peinture, puis à appliquer sur les surfaces anciennement infestées.