Bricolage : comment choisir le bon foret ?

Le foret est un outil très utile à la fois dans l’atelier et dans le bricolage ; pour tirer le meilleur parti de sa fonctionnalité, il faut choisir avec soin le bon foret en fonction de la forme, du matériau et de la surface de travail. Le foret doit garantir la sécurité et l’efficacité. Voyons ensemble quels forets choisir en fonction des différents matériaux.

Composant et utilité d’un foret

Le foret est composé de deux parties : la tige est la partie inférieure qui s’insère dans le mandrin de la perceuse, tandis que le foret proprement dit se trouve à l’autre extrémité et est celui qui a pour tâche de forer.

Les dimensions et les formes des deux peuvent varier en fonction de l’utilisation et du type de foret : heureusement, il n’est pas nécessaire d’utiliser des forets de la même marque d’outil, car la plupart des composants sont universellement compatibles et peuvent être utilisés sans problème sur des produits de différentes entreprises.

Il faut faire très attention au rapport poids – frottement que la tige et la mèche peuvent avoir sur l’outil : par exemple, sur une perceuse à main qui supporte des mèches jusqu’à 13 mm, il n’est pas possible d’adapter des tailles plus grandes, même si elles gardent la tige de la taille idéale.

Une utilisation inadéquate des mèches peut endommager l’outil et ceux qui le manipulent : dans ce guide, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour éviter les accidents et effectuer le travail avec l’outil le plus approprié.

Les différents types de forets

Les forets peuvent être trouvés sous différentes formes, comme par exemple :
– lance (ou éclair), qui a une pointe de lance à l’extrémité de la tige;
– hélicoïdale, idéale pour percer le bois et enlever les copeaux en même temps;
– HSS, qui signifie High Steel Speed, et indique un type de pointe avec une extrémité pointue adaptée au perçage du métal et agissant à grande vitesse.

Les formes des tiges peuvent également changer, en fonction de l’effort qu’elles doivent transmettre. Ils sont divisés en:
– cylindriques, qui sont les plus utilisés et qui sont montés sur presque toutes les broches;
– coniques, avec ou sans dent d’entraînement;
– hexagonaux, conçus principalement pour les tournevis et les perceuses portables;
– pyramidaux, évasés mais de section carrée;
– SDS, de forme particulière qui se connecte à la broche par un serrage spécifique. Très performant, il est utilisé dans les travaux lourds et professionnels.

Les forets suivants sont disponibles en fonction du matériau qui les compose:
– diamant, utilisé pour la coupe et la finition des pierres précieuses, de la céramique et du verre;
– titane, résistant et durable;
– carbone, convient également pour percer efficacement les poutres épaisses;
– cobalt, excellent sur l’acier;
– widia, ou carbure de tungstène fritté qui agit efficacement sur les murs, le ciment et la pierre.

Comment choisir les bons forets ?

Naturellement, le facteur le plus important dans le choix des forets est de trouver celui qui convient le mieux au type de matériau sur lequel vous travaillez. Certains, en fait, sont plus efficaces sur le bois, tandis que d’autres, plus résistants, peuvent facilement perforer même l’acier.
Voyons maintenant, au cas par cas, quels sont les embouts qui fonctionnent le mieux sur les différentes surfaces de travail.

Bois : il est important de savoir que, en travaillant sur ce matériau, vous devez désactiver la fonction de percussion et vous devez agir à faible vitesse. Les forets à bois les plus efficaces sont les forets hélicoïdaux, qui sont particulièrement adaptés car leur forme permet d’enlever facilement les copeaux de bois. Ils peuvent être fabriqués dans différents matériaux : le plus valable est l’acier.

Métaux : ici, les embouts les plus utilisés sont en acier HSS, qui sont parfois renforcés par du TiN, ou en nitrite de titane, un composé qui rend les embouts dorés et ajoute une résistance supplémentaire. La forme la plus utilisée est la spirale.

Acier : dans ce cas également, on préfère les forets HSS à spirale, qui ont souvent une pointe aplatie pour garantir une excellente adhérence sur la surface à percer.

Fer : ce sont les forets “universels”, qui peuvent également être utilisés avec de bons résultats sur d’autres matériaux. Ils sont disponibles sur le marché à la fois en chrome vanadium, adapté au travail de l’aluminium, et en acier renforcé au cobalt et au TiN précité. N’oubliez pas de lubrifier et de refroidir fréquemment le foret, qui est souvent soumis à des pressions et des températures élevées.

Verre : ce matériau, le plus fragile parmi ceux énumérés, doit être travaillé à basse vitesse et à basse pression, avec des forets à tige en acier qui vous permettent de finir avec soin les détails les plus exigeants.

Béton armé et non : la forme hélicoïdale et en spirale revient, et la tige prend la forme SDS pour mieux supporter à la fois la forte percussion et la vitesse élevée du foret. Ces forets sont fabriqués en acier très résistant qui fonctionne sans problème même à haute température, et sont également excellents pour percer le marbre, les briques et la pierre.

Il ne faut pas oublier qu’il n’est évidemment pas recommandé d’utiliser des forets spécifiques sur un matériau auquel ils ne sont pas destinés ; il est également essentiel de faire attention à l’échauffement de ces pièces lorsqu’elles sont utilisées pour des surfaces dures et difficiles à percer.