7 conseils pour bien choisir le revêtement de sol de sa maison

revêtement de sol de sa maison

Publié le : 10 janvier 20227 mins de lecture

Dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction, le choix du revêtement du sol représente une étape indispensable. Ce choix est crucial, puisqu’il existe différents types de sols. Ce dernier doit s’adapter au style décoratif de votre maison. Par ailleurs, vous devez tenir compte de la fonction de la pièce. Découvrez quelques conseils pour bien choisir votre revêtement de sol.

1. Un revêtement pratique et esthétique

Un revêtement de sol se décline en plusieurs formats et matériaux. Pour varier le plaisir, certains décident de mettre des sols différents dans la chambre et le salon, par exemple. Outre l’aspect esthétique et décoratif du sol, vous devez tenir compte de son aspect pratique. À cet effet, un revêtement de sol demande un investissement important. Dans les pièces où l’interaction est forte, vous devez privilégier des matériaux qui ont une bonne résistance aux passages intensifs. C’est le cas lorsque vous avez des occupants d’un jeune âge. De même, le sol est mis à rude épreuve face à la présence des animaux domestiques ou le passage répété de personnes en talon haut. Ainsi, vous devez prioriser le revêtement qui peut soutenir les passages répétés et qui résistent à l’abrasion. Les revêtements en bois composites, le carrelage, la pierre naturelle ainsi que les résines époxy, qui sont conçues à partir de fibre de verre et résine, figurent parmi les revêtements les plus solides.

À consulter aussi : Matelas : quel matelas choisir pour l’hiver ?

2. Un revêtement résistant à l’humidité

La résistance à l’humidité représente un critère important dans le choix d’un revêtement. Ainsi, dans une pièce comme la salle de bain, il est difficile d’utiliser un revêtement en matière naturelle, comme le sisal et fibre naturelle pour sol. Dans la cuisine et les toilettes, vous avez besoin d’un revêtement non poreux et qui possède une grande résistance à l’humidité ambiante. Le carrelage du sol et du mur est fréquent dans la salle d’eau étant donné son étanchéité. De même, vous pouvez aussi utiliser le sol stratifié. Ce dernier imite à merveille le parquet. Cela procure un style décoratif atypique à votre salle de bain.

3. Un revêtement respectueux de l’environnement

Face aux enjeux environnementaux actuels, il est primordial d’utiliser un revêtement écologique. À titre d’exemple, les revêtements naturels produisent une faible émission de gaz à effet de serre. C’est le cas du sol en liège. De leur côté, le sisal et le jonc de mer sont des fibres végétales entièrement naturelles. De plus, ils sont biodégradables. Le parquet en bois, quant à lui, est conçu à partir du bois. Ce matériau stocke du C02 tout au long de son cycle de vie.

4. Un revêtement facile à nettoyer

Choisir un revêtement design sur le marché est une tâche facile. Cependant, vous devez réfléchir à son entretien. Le carrelage, le sol stratifié et la résine polyester sont faciles à nettoyer. Un coup de serpillère suffit à enlever les tâches. Les produits d’entretien suffisent à enlever les tâches les plus résistantes. De son côté, le parquet demande plus d’effort. Vous devez vous équiper d’un aspirateur pour le dépoussiérer. Vous avez besoin d’une microfibre et de l’eau froide pour le nettoyage du sol. Le parquet a besoin d’un nettoyage une fois par mois à l’aide d’un détergent. Attention, un parquet est très sensible aux produits abrasifs. Vous êtes séduit par la moquette ? Sachez qu’elle nécessite un coup d’aspirateur régulier pour se débarrasser de la poussière et des saletés. Les tâches les plus résistantes nécessitent un nettoyage à sec. Vous pouvez également utiliser un shampoing pour moquette.

5. Un revêtement compatible avec votre système de chauffage

Le revêtement n’est pas le même pour toutes les pièces de la maison. Celui pour un rez-de-chaussée est différent de celui d’un étage. De même, le choix d’un revêtement dépend de la base de votre sol, est-ce qu’il est conçu en dalle béton ? À titre d’exemple, un sol liège ou un carrelage possède une meilleure performance d’isolation. C’est aussi le cas d’un sol en PVC. Pour renforcer l’isolation thermique d’un parquet, vous avez besoin de réaliser une sous-couche. Cette dernière protège également le sol de l’humidité.

6. Un revêtement correspondant à votre budget

Peu importe votre goût et votre style décoratif, le budget définit la réussite de votre projet. Ainsi, avant de faire des recherches sur les revêtements tendance en ligne, il est important de déterminer le budget. À partir de ce montant, vous pouvez affiner vos recherches. Vous pouvez aussi procéder à la méthode inverse grâce aux simulateurs en ligne. Il vous suffit de renseigner le revêtement voulu et la superficie. Le simulateur évalue gratuitement le tarif du revêtement.

7. Un revêtement facile à poser

La durée des travaux pour changer de sol dépend du revêtement choisi. La facilité d’installation conditionne le coût de la prestation de votre artisan. Il existe plusieurs types de poses. La pose libre est la plus facile, car elle ne requiert aucune colle. Cette méthode est réservée aux pièces de faible superficie. Dans une pièce assez grande, le sol risque de se soulever. Le polyuréthane convient également à cet usage. La pose semi-libre est destinée au sol en vinyle. Pour l’installation, vous avez besoin d’un cutter et d’une double-face. Vous pouvez faire l’impasse sur l’aide d’un professionnel sur ce type de pose. La pose flottante est la plus difficile. Elle ne requiert aucune colle. L’installateur procède à l’assemblage du sol à l’image d’un puzzle. Cette méthode est la plus stable. Elle est idéale pour les pièces de grande taille où les passages sont réguliers.

Plan du site