Aménagement & agencement d’espace commerciaux et professionnels

Espaces de coworking

Les espaces de coworking sont généralement agencés de la manière suivante : une moitié de l’espace est consacré à l’open space, des bureaux individuels y trouvent également leurs laces pour plus de confidentialité sans oublier quelques endroits consacrés aux salles de réunions, aux lieux d’évènementiel ou salles de vie commune. L’agencement de base d’un espace de coworking. De la modularité, c’est-à-dire un espace qui peut évoluer au gré des besoins des utilisateurs ; mais aussi un univers visuel agréable, du mobilier ergonomique, un espace calme et insonorisé, bref un lieu sain et ludique dans lequel il fait bon travailler.

construction

Construction

rénovation

Rénovation

bricolage

Bricolage

artisans

Artisans


Surface habitable

La surface dite « habitable repond aux critères de la Loi Boutin : elle correspond à la surface au plancher rééllement exploitable par les occupants. Ne sont pas comptés : les combles perdus, caves, sous-sols, garages…

Propriétés privées et permis

Travaux nécessitant un permis d’aménager

Selon l’article L.421-2 du Code de l’urbanisme, « les travaux, installations et aménagements influant l’utilisation des sols et figurant sur une liste arrêtée par décret en Conseil d’État doivent être précédés de la délivrance d’un permis d’aménager. ». En effet, permis d'aménager est principalement sollicité par les lotisseurs en matière d’aménagement foncier, opérations d’extension d’un terrain de camping ou d'installations de clôtures, et il est nécessaire en matière de surélévation et de creusage d’un certain type de sol.

Procédure d’obtention d’un permis d’aménager

Il faut, dans un premier temps, demander un permis d'aménager qui est faite au moyen du formulaire cerfa n°13409*04. Le délai de réponse est généralement de 3 mois à partir de la date du dépôt de la demande. Ensuite il faut faire une déclaration préalable. Lorsque la mairie accepte la demande de permis d'aménager, la décision prend la forme d'un arrêté municipal. En cas de refus, le demandeur a 2 mois pour demander à la mairie de réétudier sa position.

Permis d’aménager en matière de lotissement

Le permis d’aménager est surtout demandé en matière d’aménagement foncier. Le lotisseur ne peut commencer des travaux de lotissement sans obtenir au préalable l’autorisation de la mairie c'est à dire un permis d'aménager. Il sera délivré sous la forme d’un arrêté municipal. On parle plus spécifiquement d’un « arrêté de lotir » ou « arrêté de lotissement ».

Surface taxable

La surface qui agit comme base de calcul à la taxe correspond à la somme des surfaces closes et couvertes, sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 m, calculée à partir du nu intérieur des façades.

Propriétés privées et clôtures : que dit la loi ?

Bien que le mur de clôture se trouve sur votre propriété, vous devez respecter un certain nombre de réglementations en l’érigeant. La hauteur du mur qui sépare deux propriétés doit varier entre 2,60 m et 3,20 m selon le lieu d’habitation. Avant d’ériger un mur, il est judicieux de consulter le plan local d’urbanisme pour connaître les réglementations en vigueur dans la localité. Si le plan local d’urbanisme ne précise pas la hauteur autorisée, il faut se référer à la loi qui encadre la hauteur des murs de clôture. Chacun est libre de clôturer sa propriété, mais certaines les règles doivent être respectées, selon l’article 647 du Code civil tout le monde peut ériger une clôture sur sa propriété. Toutefois, Clôtures & Serrurerie met le point sur les règles à suivre pour une clôture de piscine et les démarches à suivre avant de clôturer son jardin. .